DÉCLARATION AUX MÉDIAS

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le 31 mai 2021

Déclaration de l'ANCA au sujet de la découverte de 215 enfants sur le site du pensionnat de Kamloops

L'Association nationale des centres d'amitié (ANCA) offre ses plus sincères condoléances aux familles et aux communautés des 215 enfants dont les restes ont récemment été découverts sur le site du pensionnat de Kamloops, ainsi qu'à toutes les personnes ayant été touchées par le système canadien de pensionnats et d'externats.

Nous rendons hommage à la sagesse et au travail de Tk'emlups te Secwépemc pour retrouver ces enfants. Il s'agit d'une découverte profonde qui fait avancer le travail de réconciliation de la manière la plus significative qui soit, et ce, grâce à votre prévoyance et à vos efforts.

« L'ampleur de cette découverte est un choc pour nous tous, mais malheureusement pas une surprise pour beaucoup d’entre nous », a déclaré Jocelyn Formsma, directeur général de l'ANCA. « Nous respectons et soutenons les propos des survivants qui nous ont dit qu'il y avait d'autres amis, membres de la famille et camarades de classe à retrouver. La réalité est que ce n'est pas simplement un chapitre de l'histoire canadienne : l'héritage de ces écoles continue d'imprégner la vie des Premières Nations, des Inuits et des Métis chaque jour. »

Au nom de ses membres, l'ANCA souhaite reconnaître le chagrin personnel et collectif que nous vivons tous, en tant qu’autochtones. Nous nous engageons à nouveau à faire notre part pour faire avancer les droits des enfants autochtones, et nous demandons à nos partenaires et à tous les gouvernements de prendre les mesures suivantes :

Il existe une Ligne d'écoute téléphonique nationale concernant les pensionnats indiens au 1 866 925-4419, disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, si vous avez besoin d'un soutien émotionnel.

DEMANDES DES MÉDIAS :

Mike Bleskie
Responsable des communications
communications@nafc.ca 

L’ANCA représente plus de 100 centres d’amitié et associations provinciales ou territoriales œuvrant localement, et ce, dans toutes les provinces et territoires au Canada (sauf l’Île-du-Prince-Édouard). Les centres d’amitié sont des carrefours pour les communautés autochtones en milieu urbain, qui offrent un large éventail de programmes et services destinés aux Premières Nations, aux Inuits et aux Métis vivant dans des communautés urbaines, rurales et nordiques. Ensemble, les centres d’amitié constituent le réseau le plus important et le plus complet au Canada en matière de prestation de services aux Autochtones en milieu urbain.

 

Déclaration de l'ANCA au sujet de la découverte de 215 enfants sur le site du pensionnat de Kamloops - PDF